Jean-Louis Swiners

« Une leçon de cinéma : un certain mépris »

Exposition du 23 juin au 12 septembre 2017

Vernissage jeudi 22 juin à 19 h

En 1963, Jean-Louis Swiners, photographe reporter pour le mensuel Réalités, est envoyé par sa rédaction passer quelques jours sur le tournage du film Le Mépris, à Rome. Adapté du célèbre roman d’Alberto Moravia par Jean-Luc Godard, le film décrit la désintégration d’un couple, interprété par Brigitte Bardot et Michel Piccoli. Pour une raison inconnue, les images de Swiners ne seront pas utilisées par son journal et resteront dans ses archives pendant plus de 50 ans, intactes et inconnues du public.

Sur les conseils de Thomas Consani, célèbre tireur noir et blanc chez Central Dupon, Jean-Louis arriva un samedi à ma galerie avec quelques visuels. La qualité de son reportage fit que peu après ce premier rendez-vous, nous nous retrouvâmes au laboratoire photo pour une première sélection et très vite la préparation d’une exposition !

Depuis sa sortie, Le Mépris est devenu un classique du 7ème Art, un chef d’oeuvre admiré par les plus grands cinéastes et étudié dans les écoles de cinéma du monde entier. Le tournage lui-même est une légende : la villa Malaparte à Capri, le harcèlement des paparazzi, le dialogue de la scène d’ouverture entre Bardot et Piccoli « Et mes fesses ? Tu les aimes mes fesses ? », les grossièretés de BB dans la salle de bain, l’histoire d’amour entre Bardot et Sami Frey… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce film un mythe. Combien de personnes en connaissent l’histoire sans jamais avoir vu le film ni lu le livre ?

Une leçon de cinéma que nous avons le plaisir d’exposer, tant ces images font rêver, nous donnent l’illusion d’être les témoins privilégiés de cette époque unique, face à Bardot, au summum de sa carrière et de sa beauté, inoubliable et bouleversante !